Biodiversité

La lutte pour la préservation de la biodiversité à Saint Mandé est un élément fondateur pour la Ville. Malgré sa densité, ce qui limite ses moyens d’action, la proximité avec le bois de Vincennes en fait une commune sensibilisée et engagée envers la biodiversité. Ainsi, la présence d’abeilles de plantes et  d’arbres mellifères en ville est une évidence pour Saint-Mandé.

  • L’UNAF à Saint-Mandé

    L’Union Nationale de l’Apiculture Française est une structure syndicale professionnelle représentant plus de 20 000 apiculteurs. Menant des actions d’information et de sensibilisation. L’UNAF s’impose comme étant un acteur majeur de la filière abeille mais aussi de la protection de la biodiversité.

    Son siège, situé au 5 bis rue Faÿs à Saint-Mandé, a fait que la mairie s’intéresse naturellement à ce sujet et en fasse la pierre angulaire de sa politique de biodiversité.

    En savoir plus sur l'UNAF

  • Le label engagé pour la biodiversité

    Déjà récompensée en 2020 par deux abeilles, dans le palmarès du Label APIcité®, Saint-Mandé gravit un échelon supplémentaire en obtenant la plus haute distinction : une 3e abeille.

    Parmi les actions mises en oeuvre par les collectivités particulièrement valorisées par le comité de labellisation cette année : les plans de lutte contre le frelon asiatique, la création de ruchers pédagogiques ou encore la plantation et l’entretien de haies mellifères.

    Parmi les 95 collectivités labellisées : 34 ont obtenu 1 Abeille (catégorie “Démarche reconnue”), 43 ont obtenu 2 Abeilles (catégorie “Démarche remarquable”) et 18, dont Saint-Mandé, ont obtenu 3 Abeilles (catégorie “Démarche exemplaire”).

    Ce label récompense ainsi l’ensemble des actions menées par notre commune depuis maintenant 14 ans avec l’Union Nationale de l’Apiculture Française (UNAF).

    Le cheptel de Saint-Mandé se monte à six ruches, installées en contrebas de la voie ferrée du RER A, qui offrent une récolte de miel d’environ 120 kilos chaque année.

    En savoir plus sur le label

    CONCOURS DE MIEL 2022

    Le miel de Saint-Mandé a remporté la médaille d'argent

     

  • Du miel à Saint-Mandé ?

    Cet engagement envers la biodiversité est historique à Saint-Mandé. En effet, depuis 2009, un apiculteur récolte chaque début septembre lors de la fête de l'automne la production des abeilles.

    De plus, cet apiculteur intervient dans les centres de loisir des écoles auprès des enfants pour mener des actions d’information et de sensibilisation.
    Enfin, tous les jeunes mariés à Saint-Mandé se voient recevoir un pot de miel de la Ville. Un miel primé plusieurs fois au concours national des Villes de Miel. C’est un signe de l’engagement de la mairie envers l’environnement et du lien qu’elle fait avec ses habitants.

     

  • La gestion de nos espaces verts

    L’engagement de la Ville se traduit par le bannissement des pesticides, un fleurissement étalé sur toute l’année dans nos parcs et jardins et la revégétalisation de nos rues comme par exemple, la plantation d'arbres et arbustes mellifères : des sorbiers des oiseleurs, des poiriers à fleurs, des érables champêtres et des saules.

    Le premier prix des Villes de miel 2021, décerné par les Éco-Maires, a été attribué à Saint-Mandé pour la qualité de son miel “toutes fleurs”. Cette distinction récompense le travail des jardiniers municipaux qui pratiquent le désherbage manuel plutôt que chimique, le choix de planter des arbres et arbustes mellifères ainsi que l’engagement des Saint-Mandéens sensibilisés à la fragilité de notre environnement.

  • Comment aider les oiseaux en hiver ?

    Les oiseaux sont très appréciés au jardin car ils participent au bon équilibre de notre écosystème. Au printemps, il n’est pas rare d’observer rouges-gorges, mésanges ou autres oiseaux capturer des insectes pour nourrir leur progéniture. En hiver, ces insectes se font rares et les oiseaux se rabattent sur les baies, les graines et les fruits.

    Vous pouvez les aider en leur offrant le gîte et le couvert que vous ayez un balcon ou un jardin !

    Le gîte

    Pourquoi installer des nichoirs ?
    Les oiseaux cavicoles (mésanges, moineaux, rougequeue, sittelle torchepot…) affectionnent particulièrement les cavités (des tronc d’arbres notamment) mais celles-ci se font rares, surtout en ville. Les nichoirs servent donc à pallier au manque de cavités. 

    Comment peut-on accueillir les oiseaux au jardin cet hiver et ainsi préserver la biodiversité ?
    On a tendance à vouloir aider les oiseaux en mettant des nichoirs mais il faut faire attention à prendre certaines précautions :
    Tout d’abord, l’endroit choisi dois être calme, ni trop au soleil ni trop à l’ombre. Le trou d’envol doit se situer à l’opposé des vents dominants. Il ne faut surtout pas que le nichoir repose sur une branche car elle constituerait un perchoir idéal pour les prédateurs notamment les chats ! Il est néanmoins possible de fixer le nichoir à un mur ou un poteau.
    On peut trouver de nombreux nichoirs vendus dans le commerce mais il est possible de les construire soi-même à l’aide de nombreux tutoriels en ligne. Notons que l’association « Le potager de Saint-Mandé » propose des ateliers de fabrication sur demande. Bien sûr, la taille du nichoir ne sera pas la même si vous voulez accueillir des mésanges ou une chouette hulotte. 
    Il existe :

    • Les nichoirs fermés de type « boîte aux lettres » 
    • Les nichoirs fermés de type « balcon »
    • Les nichoirs semi ouvert
       

    Le couvert

    Pour ce qui concerne le nourrissage, il doit se faire uniquement l’hiver, lorsque les températures passent en dessous de 10° C. Arrêtez progressivement le nourrissage début mars.

    Vous pouvez installer des mangeoires « plateau » de préférence abritées sous un toit et accrochées à un poteau ou encore des mangeoires trémies (distributeur à graines).
    Il est possible de nourrir les oiseaux avec des graines de tournesol, des noix, ou encore des pépins de fruit. Il existe des mélanges que vous pouvez acheter en jardinerie. Pensez à installer un petit point d’eau peu profond à proximité.

    Attention cependant à ne pas leur donner d’aliments salés, de pain ou du riz cru, car cela perturbe leur digestion. Veuillez éviter les boules à graisse contenues dans un filet en plastique car de nombreux oiseaux se retrouvent coincés.

    Enfin, nettoyez régulièrement la mangeoire afin d’éviter la prolifération de maladies et maintenez-la hors de portée des chats.

    Pour contacter l’association Le potager de Saint-Mandé, cliquez ici.

Dernière mise à jour : 14 décembre 2023

Cette page a-t-elle répondu à vos attentes ?

Liens utiles

À voir aussi

À la une

L'application mobile

Téléchargez maintenant notre application !

Consultez l'agenda des fêtes, les sorties culturelles et les événements sportifs de Saint-Mandé !